Creusois d’origine, passionné de course à pied et fervent défenseur des loisirs en tant que support d’inclusion… N’en jetez plus ! Nous avons trouvé LA bonne équation, le cocktail agité avec Bertrand, nouveau responsable territorial du DAHLIR, dans le Puy-de-Dôme ! 

 


Bonjour Bertrand ! D’où viens tu et qu’est ce qui t’amènes au sein de l’association DAHLIR ?

 

Je suis éducateur spécialisé de formation. Durant une quinzaine d’années, j’ai exercé mes missions dans la protection de l’enfance.

De par mes appétences, le support “activité sportive, loisirs” a souvent constitué un très bon moyen pour créer une relation de confiance et de proximité avec les jeunes que j’ai rencontrés. 

C’est un support qui a imprégné de manière forte mes pratiques d’éducateur spécialisé. 

 

Je suis arrivé au sein de l’association DAHLIR le 4 novembre 2019. C’est une date assez marquante puisqu’elle correspond également au déménagement de l’antenne du Puy-de-Dôme, dans de nouveaux locaux. On part sur de nouvelles bases, pour se découvrir dans un lieu nouveau, avec une équipe qui se reforme. En amont, j’ai eu la chance d’avoir des temps d’échange précieux avec Anaïs qui occupait ce poste avant moi et est désormais présente sur l’antenne du DAHLIR dans la Loire. 

 

Parle nous de ton quotidien, de tes missions en tant que Responsable Territorial du DAHLIR dans le Puy-de-Dôme ? 

 

J’assure des missions diverses, à plusieurs niveaux.

 

 

 

D’autre part, cette proximité avec les personnes que l’on accompagne fait partie de mon ADN en tant qu’éducateur spécialisé. Je mesure pleinement la pertinence de ce qui est proposé, la façon dont cela peut résonner auprès des personnes. C’est hyper intéressant à activer et à développer ! 

 

Mais c’est ce qui constitue aussi l’attrait de ce poste et donne à voir la dynamique positive de l’association. 

 

D’après toi, quelles seraient les trois forces du DAHLIR ?

J’apprends beaucoup sur moi grâce à ces nouvelles fonctions. Cela me permet de sortir de ma zone de confort professionnelle. 

 

Un petit mot sur l’équipe du DAHLIR ?

Alors là, ça a été une petite révolution pour moi ! Malgré les distances physiques entre les différentes antennes de l’association, on ressent une grande proximité entre les membres de l’équipe. Une intention d’aller les uns vers les autres, de faire vivre cette équipe, avec des outils que je m’approprie au fur et à mesure.

Cela m’ouvre sur une façon de fonctionner différente, avec une intention portée jusqu’à entretenir le lien avec les membres du Conseil d’Administration et les bénévoles. C’est fondamental dans la structure du DAHLIR et j’apprécie ça. 

C’est décloisonné et vivant ! 

L’identité associative est bien installée. Nous avons des personnalités, des formations différentes et cela constitue une richesse et une vraie capacité d’ouverture.

Chacun a sa place et la possibilité de s’exprimer. Une confiance importante est donnée à la mission de responsable territorial, avec une capacité à pouvoir inventer, expérimenter qui est assez riche ! 

 

À la rencontre de Camille : le déclic grâce au sport !

Partenaire du moment : ISBA Santé Prévention