#Culture #Inclusion #Haute-Loire

 

“Refuser la fatalité de la misère, la montée de l’exclusion…”

 

Mercredi 17 octobre aura lieu la Journée mondiale du refus de la misère.

De nombreuses associations altiligériennes se sont rassemblées autour d’un projet innovant et mobilisateur intitulé “Dis-moi où tu vis…”.

Son objectif ? Révéler les talents et surtout refuser la fatalité de la misère.

Rendez-vous dans les coulisses du projet “Dis-moi où tu vis” à J-15 de la journée de restitution.

 

 

Dis-moi où tu vis… pour révéler le potentiel créateur de chacun !  

Au Puy-en-Velay, les associations ont pour habitude de travailler ensemble dans une belle dynamique. Le projet “Dis-moi où tu vis…” en est une belle illustration.

Pour l’occasion ATD Quart Monde, le Secours Catholique, les Restos du Coeur, le Secours Populaire, le CCAS du Puy-en-Velay, le Conseil Départemental, Habitat & Humanisme et bien d’autres structures se sont mobilisés.

 

Depuis quelques mois, ces associations ainsi que plusieurs artistes locaux ont mis en place des ateliers culturels à destination des personnes en situation de précarité sociale.

Frédérique Mile, danseuse au sein de la compagnie Danse et Cinéma a rejoint, il y a quelques mois, le projet “Dis-moi où tu vis”.

 

“J’ai fait partie des gens qui avaient des préjugés envers les personnes en situation de précarité sociale, témoigne-t-elle. Je pensais que la priorité était de leur donner à manger, un toit…

Or l’expression personnelle, l’épanouissement de soi c’est vital. Ce n’est pas la cerise sur le gâteau !”

 

L’accès à la culture pour tous.

Alain Guérin-Boutaud, délégué du Secours Catholique en Haute-Loire partage ce point de vue.

“En revenant d’un voyage de l’espérance avec des personnes qui n’ont pas l’occasion de partir en vacances, j’ai posé cette question : “Qu’est ce qui vous permet de tenir debout, malgré les difficultés financières…?” La réponse a été unanime : créer. Quand ils créent quelque chose, ils ont l’impression de vivre davantage, d’être humains.”

 

D’où la nécessité d’un projet d’accès à la culture comme “Dis-moi où tu vis”. Chacun a en soi un potentiel créateur.

 

Une soirée, plusieurs modes d’expression.

Mercredi 17 octobre, le Centre Pierre Cardinal ouvrira ses portes afin que chacun puisse découvrir les projets de danse, chant, sculpture, dentelle… autour desquels 250 personnes se sont mobilisés ces derniers mois.

Pour Alain Guérin-Boutaud, cette journée n’est pas un point final, mais une étape dans le projet. C’est l’occasion de révéler des talents cachés !

 

“Ces personnes ont vécu des choses très fortes, explique Frédérique. Et cela se ressent d’autant plus lorsqu’on les laisse s’exprimer.

En tant qu’intervenante, mon rôle est de parvenir à les mettre à l’aise. S’exprimer devant un public est l’une des choses les plus difficiles à réaliser dans la danse.

Pour ce projet, nous avons fait le choix avec les danseurs amateurs de réaliser des clips vidéos. Je leur demandé de partager un lieu où ils aiment bien se rendre. En lien avec “Dis-moi où tu vis”.

Nous avons écrit un scénario et filmé sur place leur chorégraphie.

Nous garderons le meilleur pour créer 3 clips qui seront diffusés lors du 17 octobre. J’espère que le résultat plaira.”

 

Pratique :

 

Mercredi 17 octobre – Entrée Libre – Centre Pierre Cardinal

– 17h : Ouverture de l’exposition

– 18h30 : Inauguration avec présence des élus – Apéritif dinatoire

– 20h : animations autour de l’exposition.

 

Vous pouvez télécharger le programme.

Pour réécouter l’émission “On s’bouge” en compagnie de Frédérique Mille et Alain Guérin Boutaud, cliquez ici

 

Anaïs responsable territoriale DAHLIR 63

Mon Copilote : #OnTheRoad to Clermont-Ferrand !