Diabète, problématiques cardio-respiratoires, cancer… Dans le Rhône, environ 295 167 femmes et hommes sont touchés par une Affection Longue Durée, soit environ 16% de la population.*

Or, de nombreuses études scientifiques tendent à démontrer les bénéfices que peuvent retirer ces personnes d’une pratique d’activité physique régulière et adaptée : réduction de la fatigue, amélioration de la qualité de vie, diminution des risques de récidives.

Depuis le mois de février 2021, l’association DAHLIR porte le Dispositif d’Accompagnement à la Pratique d’Activité Physique (DAPAP) sur le Rhône et la métropole de Lyon.


*source : site balise ORS

 


Développer davantage de liens entre les mouvements sanitaire et sportif, grâce au DAPAP.


En 2018, l’Agence Régionale de Santé – ARS et la Délégation Régionale Académique à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports – DRAJES ont impulsé la création des DAPAP sur chaque département de la région Auvergne Rhône-Alpes.

L’enjeu de ce dispositif est de réunir des professionnels de santé et du monde sportif, afin d’accompagner toute personne dans la gestion de sa maladie chronique, ainsi que dans son choix d’activité physique régulière.

Le DAPAP s’adresse :

 



Un enjeu pour le territoire rhodanien.


Le territoire lyonnais est composé d’un nombre important d’acteurs impliqués dans le sport santé bien-être.

Le mouvement sportif, les collectivités locales ainsi que des acteurs du champ sanitaire s’impliquent concrètement pour lever les freins à la pratique d’activité physique à destination de publics éloignés comme les jeunes en surpoids, les personnes atteintes d’une ALD et/ou âgées isolées, ainsi que les habitants de quartiers prioritaires de la ville.

“A l’échelle du territoire Rhodanien très dense, l’enjeu est de s’appuyer sur la richesse de notre territoire qui compte déjà beaucoup d’initiatives, d’actions pour promouvoir et développer l’activité physique. Le DAPAP devra s’attacher à rassembler, fédérer, coordonner tous ces partenaires dans un projet commun dont l’objectif est de permettre aux personnes les plus éloignées de la pratique d’activité physique de se remettre en mouvement en trouvant le moyen de bouger au quotidien et de pratiquer une activité physique qui leur convient, proche de chez eux et à laquelle ils prennent du plaisir pour inscrire cette activité dans la durée et améliorer leur santé.”

Sandrine ROUSSOT, Responsable du service prévention promotion de la santé au sein de la délégation départementale ARS du Rhône et de la Métropole de Lyon

 


Zoom sur le portage du DAPAP Rhône, par l’association DAHLIR : 


Depuis le mois de février 2021, l’association DAHLIR porte ce dispositif sur le territoire rhodanien.

“Le DAHLIR a déjà une vraie expérience de la mise en œuvre de ce dispositif dans les départements de l’ex-Auvergne. Il a déjà des outils, une organisation, un modèle économique qui devrait permettre au projet du Rhône d’accueillir rapidement des patients ou des personnes orientées. Par ailleurs, l’expérience du DAHLIR dans l’accompagnement des publics en précarité grâce à son activité existante en CHRS est un vrai plus dans un département comme le Rhône où le nombre de personnes en précarité est très important, complète Sandrine Roussot.

En effet, les publics en précarité sont souvent en moins bonne santé et font moins d’activité physique que la population générale. Il s’agit donc d’un public prioritaire pour l’ARS qui souhaite que les DAPAP contribuent à la réduction des inégalités de santé. Les femmes issues de milieu modeste sont également pour nous un public auquel il faut veiller particulièrement : en effet, seule une femme sur 2 atteint les recommandation quotidiennes d’activité physique contre 3 hommes sur 4.(source : ONAPS)”

 


L’association entend s’appuyer sur un travail en réseau indispensable afin que le DAPAP puisse se situer au carrefour des interactions entre des acteurs d’horizons différents, en facilitant le lien entre les acteurs de la santé et du mouvement sportif. 

Depuis plus d’un an, le DAHLIR a enclenché un travail partenarial autour de l’implantation d’une antenne dans le Rhône, en vue de l’expérimentation de l’axe DAHLIR Insertion à destination des personnes en situation de précarité sociale. La structure a été accompagnée pour cela par l’incubateur Ronalpia et l’Aderly

Depuis plusieurs mois, l’association a entamé un diagnostic territorial pour repérer des acteurs ressources au sein de la métropole lyonnaise avec qui il semblerait important d’œuvrer en complémentarité. D’ores et déjà, certaines structures et acteurs clés du territoire se sont engagés pour rejoindre l’aventure dont : 

Les prochains mois seront consacrés à la mise en œuvre du dispositif à l’échelle du premier territoire sélectionné, ainsi qu’aux rencontres de tout acteur souhaitant s’engager dans cette dynamique.

 


Pour en savoir plus sur le DAPAP Rhône :

Contactez l’association DAHLIR au 04 43 07 36 46 ou par mail : contact@dahlir.fr

Les progrès notables de Théo, atteint de troubles autistiques, en centre de loisirs

Participez au 1er challenge Mars Bleu en Auvergne Rhône-Alpes