Pour la troisième année consécutive, la DDCS du Puy-de-Dôme et le DAHLIR organisent des journées de sensibilisation à l’inclusion des enfants en situation de handicap dans les ACM*.

Marion Sidea, chargée d’accompagnement DAHLIR nous en dit plus sur le programme de ces deux journées. 

*ACM : Accueil Collectif de Mineurs

**Il reste quelques places pour participer à ces journées d’information.
Vous pouvez encore vous inscrire sur ce lien : https://www.inscription-facile.com/form/p6trOooZrPCQDTgRpZm1

En quoi consiste nommées les rencontres départementales autour de l’accueil de l’enfant en situation en ACM ?

Durant deux jours, nous allons aborder les grandes lignes d’un accompagnement en ACM pour des enfants en situation de handicap en milieu ordinaire.

Qui peut participer ?

Les équipes d’animation de centres de loisirs au sens large : directeur, animateur, responsable enfance jeunesse …

Quel est l’intérêt de prendre part à ces deux jours ?

L’objectif est de sensibiliser les équipes d’animation à l’inclusion des enfants en situation de handicap dans un ACM, de rencontrer des partenaires et des personnes ressources, d’échanger sur ses pratiques. 

Peu d’entre eux ont suivi une formation ou des études liées au médico-social. Il était donc important pour la DDCS 63 et le DAHLIR de proposer aux ACM ces modules. Cela dans le but de les aider et les rassurer dans leur capacité d’accueillir des enfants en situation de handicap.

Où et quand se dérouleront ces deux journées de sensibilisation ?

Les 21 et 22 janvier 2019 de 9h à 17h à la maison des associations de Riom.

Il reste d’ailleurs quelques places pour des membres d’équipe d’animation, qui peuvent s’inscrire grâce à ce lien.

Un petit teasing sur le contenu de la formation ?

Cette année, nous avons décidé de prioriser les temps de pratique et de mise en situation notamment grâce à l’intervention de Basse Vision et notre immersion à l’IME ARERAM de Châteauguay.

Quels sont les retours des précédents participants ?

Les participants repartent plus sereins suite à ces journées.

Les problématiques et les doutes de chacun sont abordées. L’intervention des différents professionnels du médico-social leur permet de dédramatiser la situation et de trouver des adaptations simples à mettre en place dans leurs structures.

Ils connaissent mieux le champ du handicap et les professionnels qui gravitent autour de l’enfant en situation de handicap. Ils ont également connaissance du DAS et de l’accompagnement du DAHLIR dans les structures.

Pour ceux qui souhaiteraient s’informer davantage, la DDCS 63 et les PEP proposent un module « expert » afin d’approfondir les notions abordées lors de ces deux premières journées de sensibilisation au handicap en ALSH.

Jean-Renaud, chargé d'accompagnement DAHLIR

Soutenir l'égalité des chances avec la FDJ