L’accompagnement du DAHLIR aussi vers des activités de loisirs manuels, à Clermont-Ferrand.

 

Au DAHLIR, nous partons toujours de la demande de la personne… et quand la passion s’appelle “Meccano©”  notre accompagnement permet aussi de dévoiler la diversité des activités de loisirs existantes sur le territoire.

Rencontre avec Philippe Antoine, bénévole au sein de l’Amicale laïque Jean-Zay et animateur de l’Atelier de Petite Mécanique.


Petit rappel pour ceux du fond : en quoi consistent les Meccano© ?

« Il s’agit d’un jeu de construction, au départ avec des pièces métalliques qui sont perforées et permettent de les assembler dans de multiples combinaisons.

Désormais, les nouveaux jeux Meccano© utilisent du plastique.

Mais pour la petite histoire, dans les années 50-60 l’objectif était de garder son jouet le plus longtemps possible et de le faire “progresser” avec des boîtes évolutives ! Le petit modèle possédait des dimensions de l’ordre de 30 cm de haut et grâce aux évolutions pouvait dépasser un mètre de longueur ou de hauteur. »

Pourquoi avoir fondé cet atelier ?

« J’ai toujours eu cette passion et plus encore l’envie de la partager. Depuis plusieurs années, j’ai créé une section “Meccano©” au sein de l’Amicale Laïque Jean-Zay, à Clermont-Ferrand. Je suis animateur référent.

Une fois par semaine, à l’amicale laïque Jean-Zay, un petit groupe composé essentiellement de jeunes se réunit et nous imaginons des constructions avec les Meccano©.

 

Cette activité manuelle valorise la créativité et la débrouillardise. Tu es confronté à un problème technique et l’idée c’est de tester, de chercher des solutions.

Mon objectif c’est de favoriser l’esprit de bon sens, l’imagination chez les enfants, dès leurs plus jeunes âges.

 

Suite à deux interventions pour les fêtes de l’école Jacques Prévert, une enseignante m’a sollicité pour intervenir en novembre 2019 durant cinq lundis sur un programme pédagogique. Les enfants, avec plus ou moins de facilité, ont réalisé le montage de leur modèle à la fin de ma prestation. Au départ, certains ne voyaient pas forcément d’intérêt à cette activité… et finalement ont demandé des jeux de construction Meccano© à Noël ! »

 

De quelle manière s’est déroulée la rencontre avec le DAHLIR, pour la première fois ?

 

« Il y a quelques mois, Karen, la chargée d’accompagnement DAHLIR m’a contacté pour me parler de l’envie d’un jeune garçon de tester cette activité.

Elle m’a expliqué le rôle de l’association DAHLIR dans le projet de Simon* qui a des troubles autistiques. Il avait envie de pratiquer une activité manuelle, de manière régulière.

La chargée d’accompagnement DAHLIR a fait le lien avec l’atelier de “Petite Mécanique”.

Nous nous sommes rencontrés pour la première fois en compagnie de ses parents et de Karen à mon domicile afin de faire connaissance, et lui expliquer un peu plus en détail cette activité. Il a réalisé ce jour-là un joli petit modèle me prouvant sa volonté d’intégrer le groupe.

Son accueil au sein de notre petit groupe de passionnés s’est déroulé très naturellement.

Simon* est attentionné, habile et motivé.

C’est un plaisir de pouvoir transmettre sa passion, apporter des conseils et leur permettre d’évoluer dans le bon sens.

Malheureusement les consignes sanitaires actuelles ont engendré l’arrêt de l’activité. J’espère que la période de confinement n’aura pas été trop compliqué à gérer pour les enfants et leurs familles. »

*Le prénom a été modifié.

Les vacances apprenantes à Clermont-Ferrand

Une randonnée à Volvic avec les bénéficiaires du DAHLIR Insertion