La chaleur prend ses aises à Clermont-Ferrand… C’est décidé, direction Volvic pour une randonnée avec les résidents et travailleurs sociaux du CHRS ANEF 63 ! 


DAHLIR : une randonnée pour aborder sereinement l’intégration d’un club, d’une association de loisirs.

 

Vendredi dernier notre petit groupe a donc pris la clé des champs pour rejoindre les sentiers balisés (et à l’ombre !) de Volvic.

 

Mais au-delà de l’aspect thermostat, l’objectif de cette randonnée était surtout de sortir du cadre “séances d’activités physiques DAHLIR” et se confronter à un autre environnement, comme nous l’explique Adrien – chargé d’accompagnement DAHLIR.

 

“Au départ, l’objectif de cette randonnée était que des résidents et travailleurs sociaux de différents CHRS participent. Malheureusement, au vu du contexte cela n’a pas été possible.

 

Chaque semaine, j’anime une séance d’activité physique à destination des résidents de deux CHRS et d’un API. Les résidents d’une même structure  se côtoient et ont l’occasion de pratiquer du sport ensemble.

 

Cette sortie à Volvic constitue un pallier, une sorte de phase 1 bis, entre les séances hebdomadaires DAHLIR Insertion et l’inscription dans une club de loisirs.

 

L’environnement, le groupe changent… Il est intéressant d’observer comment les participants vont pouvoir interagir entre eux, en dehors du cadre du CHRS. Cela demeure sécurisé : les travailleurs sociaux des structures sont présents ainsi que les chargés d’accompagnement DAHLIR.

C’est un premier pas en termes de création de lien social, qu’ils pourraient retrouver lorsqu’ils intégreront un club ou une association de loisirs.”

 

Un parcours accessible et propice aux échanges.

Après avoir choisi ensemble le parcours, nos pas nous conduisent rapidement en forêt. 

La randonnée se prête aux échanges.

Ainsi, Elodie, l’une des résidentes évoque avec Adrien son envie de pouvoir reprendre une activité physique régulière en club.

À la fin de la matinée, ils ont convenu d’un temps la semaine suivante pour évoquer son projet de natation, ainsi que celui de sa fille d’intégrer une association pour pratiquer le chant.

 

“Cette activité compte davantage de temps calme que les séances que je peux animer chaque semaine…, explique le chargé d’accompagnement DAHLIR. Ce sont autant d’occasions de dialoguer et d’aborder les choses d’une manière différente.”

 

Si le parcours demeure accessible, notre curiosité nous pousse parfois à prendre quelques déviations pour rejoindre un autre sentier et admirer la vue depuis la statue Notre Dame de la Garde ou bien partir à la recherche de grottes naturelles…

 

Aux détours d’une conversation, Fabienne et Caroline, éducatrices spécialisées évoquent la médiation animale, via l’équitation que développe une de leurs collègues.

Quelques résidentes du CHRS ont pu prendre part à cette activité pendant plusieurs semaines. Le rapprochement se fait avec les séances DAHLIR Insertion. 

 

La confiance en soi…et puis avoir un moment pour soi, qui nous est consacré où l’on se sent bien, en sécurité.”

 

Midi pile (ou presque). Nous retrouvons notre point de départ. L’heure était de venue de pique-niquer et revenir à un temps calme, mais surtout de partage ! 


 

 

 

 

L’opération « DAHLIR Insertion » est cofinancée par le Fonds Social Européen dans le cadre du programme national « Emploi & Inclusion » 2014-2020.

L’Atelier de Petite Mécanique à Clermont-Ferrand : partager la même passion.

Activités Physiques adaptées et COVID : retour sur les séances DAHLIR Insertion