Ne manque plus qu’une météo conciliante, et la randonnée semi-nocturne du samedi 28 avril devrait se dérouler en toute quiétude.

 

Marine Guignoux, future éducatrice spécialisée et en mission service-civique au sein de l’association DAHLIR est à l’origine de ce projet. Elle nous en dit plus sur cette randonnée énigmatique.

 

“Dans le cadre de mon service civique, je souhaitais porter un projet pour mettre en avant la mixité dans notre société. J’ai proposé plusieurs idées et finalement c’est la randonnée semi-nocturne qui a été retenue.

Cette randonnée de 4,5 kms se déroulera samedi 28 avril et permettra à des bénéficiaires du DAHLIR Insertion de partir à la découverte de l’énigme du Puy-de-la-Vache et du Puy de Lasolas.”

 

Au total, ce sont une vingtaine de personnes qui prendront le départ de cette randonnée. Pour motié, il s’agira de bénévoles du Club Alpin Français de Clermont-Auvergne et l’autre moitié sera composée des personnes accompagnées par le CHRS-CCAS, le CHRS-ANEF, l’École de la 2ème Chance et le CHRS Graines d’Avenir.

 

“C’est un projet un peu hors du commun. Et c’est aussi l’objectif : apporter quelque chose de novateur aux participants. Montrer que la nuit peut être un moment propice au calme, à la découverte…Ne serait qu’en contemplant un coucher de soleil au sommet d’un volcan.

Et puis, il ne s’agit pas simplement d’une randonnée. Tout au long du parcours, les participants devront résoudre une énigme, en duo. Cela va les pousser à se dépasser, c’est un challenge. Chacun va s’adapter à l’autre.

L’objectif est de leur permettre de partager un moment sportif ensemble. C’est une aventure ludique, au contact de la nature.”

 

Une randonnée en toute sécurité grâce au CAF

 

“Nous avons la chance de pouvoir compter sur la participation des bénévoles du Club Alpin français de Clermont-Ferrand.

Lorsque je leur ai présenté ce projet, ils se projetaient déjà dans la situation. Leur participation est un plus : cela permet d’avoir un cadre sécurisé et rassurant.  

Nous avons effectué un premier repérage de terrain avec Bernard Finas, responsable des pôles escalade et alpinisme. La randonnée dure environ 1h45. Entre les pauses, la résolution d’énigmes, le pique-nique, il est certain que nous allons dépasser cette durée.”

 

Avec pour fil rouge, l’énigme des volcans

 

“Le parcours est semé d’indices. J’ai créé un énigme comme un fil rouge tout au long de la randonnée.

Pour résoudre celle-ci, ils vont partager des moments sportifs et de réflexion surtout !

Même s’il n’y a pas de prix à remporter à la fin, l’idée est que chacun se prenne au jeu, tout en découvrant une nouvelle activité, sur l’un des plus beaux sites du département.”

 

Une sortie en altitude pour les bénéficiaires du DAHLIR Insertion

L’ASM Vitalité : un centenaire qui garde la forme !